RENDONS SON POUVOIR À LA COMMUNE

RENDONS SON POUVOIR À L’INSTITUTION LOCALE LA PLUS DÉMOCRATIQUE, LA COMMUNE

On se retrouve avec des régions de dimensions « abracadabrantesques », et des espaces intercommunaux tellement vastes qu’il faut des hélicoptères pour en faire le tour ! Pourtant nos Maires sont encore debout, 36 000 sentinelles, avec leurs centaines de milliers conseillers municipaux bénévoles élus au suffrage universel, qui veillent sur la France entière, sur ce qui reste de sa relation sociale et humaine.

Nous devons abolir ces lois insensées et rendre leur pouvoir aux deux institutions où se joue la démocratie, pour lesquelles le citoyen s’engage : la République, et les communes. La commune doit donc retrouver sa liberté de décision sur tous les sujets d’intérêt local — ce qu’on appelle la « clause de compétence générale ». Le terme « commune » dit magnifiquement le souci d’agir à l’échelle que l’on voit et où l’on vit, où chacun se sent directement concerné par les détails de la vie quotidienne. »